Fantomes

Les Fantasques liturgies du marquis de Brunoy

Armand de Monmartel, marquis de Brunoy (1748-1781)

 

Il avait le goût des fêtes religieuses, des liturgies étincelantes, des décorums et de leurs convivialités propitiatoires. Il aimait les cérémonies extravagantes. Le vin, l'or, le cuivre, le Feu terrestre, les gens. Il en avait l'Esprit ; et les moyens. L'histoire ne retiendra que l'ombre péjorative de ses « fêtes macabres ». L'histoire : ce fossoyeur.

Il hérita de son père Jean Pâris de Monmartel de la seigneurie de Brunoy au sud-est de Paris et de son château.

Mots-clés: