Le "Beau-bourg" insolite: le royaume des saltimbanques au milieu des danses macabres. Métiers curieux et la quête de la pierre philosophale.

Entre l'actuelle place du Châtelet et le quartier de Beaubourg qui s'est étendu au Moyen-Âge au-delà de la première enceinte de la ville, un territoire chargé de vécus, de légendes et de récits que la rumeur finit par colporter puis pétrifier sur quelques façades qui taisent leus mystères sous couvert de discrétion.

De la "Grant Boucherie" de Paris près de la Seine où la corporation des Bouchers régnait en maîtres écorcheurs,

jusqu'au fief des saltimbanques qui dans l'ancienne rue des Jongleurs établirent leurs facéties lucratives,

c'est un quartier où le jeu et le sang, la mort et le chant se fréquentent joyeusement comme l'atteste l'empire des Danses Macabres au cimetière des Innocents.

Laissez-vous guider dans cet enrelacs de temps mêlés que le labyrinthe urbain révèle aux initiés. Suivant les pas de l'alchimiste Nicolas Flamel,depuis le cœur magnétique de la Tour St Jacques qui dresse dans les coulisses du Châtelet son théâtre d'ombres jusqu'à sa maison-la plus ancienne de Paris, le temps s'est figé: une étrange horloge censée défendre le temps s'est arrêtée au cœur du quartier.

Les heures arrêtées y déploient leurs sortilèges...

Rendez-vous: devant la fontaine du Vertbois, à l'angle de la rue St Martin et de la rue du Vertbois, métro Arts-et-Métiers.