Les Mystères de l'île de la Cité à l'ombre de Notre-Dame: pactes avec le Diable, maléfices figés dans la pierre et dans le temps

À l'ombre de Notre-Dame et de son transept Nord où la fameuse « Porte Rouge »

marquait le point de rendez-vous et de conversations des alchimistes au Moyen-Âge, la course du soleil révèle ou bien estompe au gré du jour -et dans la palette de nuances digne d'un creuset- un véritable livre initiatique sculpté dans la cathédrale

...que les images de verre et de pierre gardent secrètement vissées à l'énigme de leurs symboles.

Un soleil que l'on retrouve vissé sur le parvis et qui sous couvert de matérialiser le point zéro des routes de France

fait oublier l'aurore des paganismes malgré les gestes de superstition qu'il aimante encore.

Alors il suffit de lever les yeux:

Depuis le parvis que des siècles de regards ont forgé et qui scelle, immobile, le souvenir de tant de processions, de carnavals comme de bûchers,

jusqu'aux ponts qui amarrent le coeur battant de la Cité à son corps vivant d'histoires, un dénivelé de temps semble prendre la Seine à double sens et révèle les coulisses hantés de son théâtre:

Figures étranges

Gestes arrêtés, regards figés

Que le temps ensorcèle ...et qui nous attendent.