Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

à la santé de la Goulue dans les faubourgs viticoles de Montmartre

faut-il aimer

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

la Vestale du Père-Lachaise

Joker!

Apparition ou rémanence: la Môme Bijou, étoile filante de l’avant-guerre dans l’oeil interlope de Brassaï

L’étoile filante…des Mages et des Poètes

le vendeur de verres et d’alambics

“le vin du Château-Tremblant monte à la tête du rêveur et lui ramone les idées “-Quai de l’Oise, vers 1960.

à l’enseigne de la Lune, rue Montorgueil

chevauchée fantastique

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

le Paris magique de Georges Méliès

l’enseigne la plus ancienne, toujours à flot

Le cancer métastasé d’un réverbère, rue des Tournelles

l’Isis des premiers Nautes, l’Aphrodite des réveils

“Toi qui a passé les épreuves…tu entres dans le rêve”-la rue du Figuier en 1924 dans le sillon d’Atget

sonnante et trébuchante: la monnaie factice du Cabaret

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

Le vent d’Est souffle sur les faubourgs qui sont encore la campagne, au XVIIème s.

En 1913, la rue de la parcheminerie

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

Des pavés de bois pour pallier la crue, en 1910, rue Bonaparte

L’autome crépusculaire de Toulouse-Lautrec au Moulin-Rouge

Dans le Pigalle interlope des fins de partie, la Môme-bijou trinque avec le temps

l’hypnose surréaliste de Robert Desnos

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

La Cour des Miracles…juste à côté,dans le hors-champ

…à marée basse

Les chiens aboient…La caravane passe… 60 rue de turenne

en 1866…la rue “Perdue”

à l’ombre filante des Filous

Apparition

Miss Kick, voyante…et aveugle, rue Mouffetard, en 1957

Le grimoire des poètes qui se sont succédés sur les tables du Cabaret du Lapin Agile, à Montmartre

la barque des premiers Nautes, l’Isis des premières proues

la nuit tombe

l’anneau du droit d’asile sur la porte de Notre-Dame

À Montmartre, en 1900, l’attente contemplative

L’emblèle de Gilles Corrozet, premier historien de Paris, au XVIème s.

Sur le pont Mirabeau, coule la Seine

Le temps passe…le souvenir reste

catalepsie…ou sortilège

Dans le hors-champ: la crue…1910

La Dive Bouteille…il n’y a pas si longtemps encore au 68 boulevard Richard Lenoir

Sainte-Catherine, proue secrète du Sentier

Les fantômes de la colonne de Juillet

le décor est le spectacle

“la Souterraine” de la banque de France où dort l’Or national des alchimies ensorcelées du Capital

Aux portes de Paris, les montreurs d’ours

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

Charivari!

la redondance du faubourg…du Temple

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

Les surréalistes au désert de Retz

Au Diable…Vauvert

La voyante automate de Pigalle

le baptême mythique de Paris par Gargantua

Saint-Lundi, patron occulte de Belleville!

L’enseigne parlante de la maison de l’alchimiste, 51 rue de Montmorency

Le Défenseur du Temps, Automate…et Don Quichotte (dans le beaubourg ancestral des Saltimbanques)

le matin des magiciennes

Le célèbre inconnu du Pont des arts, maître du silence des orgues-enfances (1957)

le silence des Initiés

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

Mouna Aguigui, prince de Beaubourg, roi des Saltimbanques

psychopompe…et magicien

la vièle fantôme du boulevard

Sur le pont du Caroussel en 1852, les enfants d’Hermès, ces fantômes…

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

Derrière les barricades, la place des fêtes

Via Crucis et Montmartre… ce Golgotha

Au pied des gibets… fleurissent les Mandragores (le spectre de Villon, la kabbale de Brassaï)

l’oeil occulte des eaux profondes de Belleville

L’Arlequin anachronique du Montmartre de Picasso

Excès de vitesse!…en 1960

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

rouge comme le lointain

à l’enseigne d’un marchand de vin du faubourg-Saint Antoine

l’Enfer du boulevard

“La femme coupée en deux” dans l’entresort fantastique du Docteur Lynn, en 1879 aux Champs-Élysées

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

à soifs perdues

l’imagination est comme le soleil tant qu’elle ard

Périféeries

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

un palais chinois avant les Buttes-Chaumont

l’énigme du tarot de Jacques Viéville, maître cartier à Paris vers 1650

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

le sort forain des cavalcades

…à la croisée des chemins

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

Les fantômes de la Guillotine métamorphosés en tours de prestidigitation à l’aube de 1900

Le dieu Horus sur l’épaule du temps qui passe… dans le regard captif de Doisneau en 1950

à l’enseigne de la Lune

à la Lune de l’obélisque

rouge sang comme au coeur

comme une étreinte impossible

Au carrefour secret

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

à l’origine….c’était la fin

Jour gras…

Le phénix alchimique sur la rosace de Notre-Dame

Au matin du 20 Novembre 1903, les regards levés vers le ciel au passage du Ballon “le Jaune”

l’or mélancolique des Parisii

Belleville en 1844: l’orée de la forêt…

À une passante…(Et Brassaï, Baudelaire)

“Au Cygne de la croix”

à l’Ouest, la rue de l’Ouest, à l’aube en 1970

Nadia Barrientos - Paris Sortilèges
Menu