Nadia Barrientos - Paris Sortilèges

``Quand le prodige fut rendu au néant, l'émerveillement devint mélancolie``

Derrière la pose...l'anamorphose.

``le visible est le voyant``dans le regard occulte du Mercure gallo-romain des Lutèces primitives

La Bouche des Enfers et la naissance du théâtre où se fracassent les péchés

Le clair-obscur de l'athanor à l'ombre de l'échoppe éteinte de Flamel

Le rite de passage des Enfers par la Gueule béante du vertige

À l'enseigne de la Lune

``Les Barricades mystérieuses``

Noce Chymique

La résistance d'un chiffonnier aux marges de Paris dans le poème de Baudelaire

L'effroi fait pierre, Méduse urbaine

``le nombre de nos sosies est infini dans le temps et dans l'espace`` Auguste Blanqui.

L'arrivée des Italiens sur les tréteaux forains au XVIIème s.

La ``Carmagnole``, une veste politique portée par un révolutionnaire en 1791

À coeur un livre d'Heures

À la vieilleuse qui veille encore à l'angle du Boulevard de la Villette

L'hibou occulte dans le recoin obscur du tableau (de Jérôme Bosch)

un Pierrot au clair de lune du XIXème s. s'évade du Carnaval de Paris

L'Enfer, le Purgatoire...et le Paradis sur la piste anachronique du boulevard de Clichy...

Trappe à disparitions (rue Elzévir)

La foire médiévale du Lendit dans la plaine de St Denis

Les solitudes d'Arlequin sur le zinc de Montmartre (Picasso)

``Eau ardente, noce de Feu``

Le passeur de pierre de la Cité de l'Ermitage (Ménilmontant)

La prophétie rutilante des Expositions Universelles

La rue de Glatigny, ancien ``val d'amour' où la prostitution était vivante au coeur de l'île de la Cité(en 1853 avant sa destruction par Haussmann pour reconstruire l'Hôtel-Dieu)

Les Esclaves de Michel-Ange ensorcelés sur les hauteurs du commissariat de police du 76 avenue Daumesnil

La faille ouverte de la rue de Venise, désormais engloutie par le Centre Pompidou, en 1914

Le fantôme des Champs-Élysées dans la perspective déjà hantée par la Défense

À la Santé de la Goulue!

Les maisons sur les ponts de Paris ressuscitées au XIXème s. par Albert Robida

Le Jugement Dernier de la Fontaine de Charonne, à l'angle du faubourg St Antoine

``Allons aux environs de Paris`` avec Orson Welles.

``Memento Mori`` 101 avenue de la République.

La conquête de l'espace, le fantôme qui se rapproche de la Grande Guerre.

``Comme un entomologiste découvrant un insecte rare, monstrueusement beau, je fus frappé par cette apparition fantastique, surgie de la nuit`` Brassaï;

Verlaine au café François Ier (69 bld St Michel) en 1892

entrée des artistes, issue des songes, rue de la Reynie

Feu le cortège du ``Boeuf Gras``

Ionia, la Magicienne

ésotÉRIK SATIE

Franz Reichelt (1878_1912), l'Icare de la Tour Eiffel

L'oeil d'Horus sauvé du Nil, un ex-voto repêché dans l'église Saint Cyr-Sainte Julitte de Villejuif

Pile ou Face?

``spiritualiser la matière...matérialiser l'Esprit``

``L'heure des révolutions n'est pas celle des horloges``

Le Palais du trocadéro désormais fantôme sur les hauteurs de Chaillot

L'envers du décor

``La tête dans l'aiôn, le corps dans le temps, le regard...dans le vide``

Les grilles tombées des prisons urbaines, leurs rosaces de plomb, à terre

éclore la danse serpentine de Loïe Fuller, tribut de songe

Le monde renversé enflamme le proverbe

Le divin Escamoteur, maître des fictions en suspens dans le tableau de Jérôme Boch (au musée de St Germain-en-Laye)

Les enseignes coloniales au front toujours actuel des commerces de la culture

``Ce que le Cancan est à la danse, l'argot l'est à la langue``

Le nom de Nicolas (Restif de la Bretonne) gravé en 1764 sur l'arcade de la Place des Vosges

La fontaine presque invisible de la Reine, les soifs d'Ancien Régime à l'angle Montorgueil

Les Nuits de Paris dans les errances de Brassaï

Les égrégores de l'église St Roch dans l'écume des réverbères

L'inconnue de la Seine

Le Grand Pan est mort!

à l'ombre de la première horloge publique de Paris (XIVème s.) en 1912, une charette attend le convoi que le temps semble figer

Le soleil en Feu de Paris, Chagall, 1977

``À l'enseigne de la lune``

Le ``carcan de la commère`` supplice infâmant des rumeurs colportées, des males paroles

Poire d'angoisse

Le ``cracheur fantastique`` crachait des jets d'eaux multicolores à l'abord de la Foire St Germain au XVIIème s.

La première Danse Macabre peinte au cimetière des Innocents à Paris en 1423 (une gravure de Guyot Marchant, 1485)

Fluctuat Nec Mergitur dans la traîne imaginaire des anciens Nautes sur la Seine

La patience des heurtoirs

La récolte des fruits défendus aux marges licencieuses des Livres d'Heures

L'enseigne ``Au Petit Maure`` du 26 rue de Seine

Au pied des gibets, fleurissent....les Mandragores

L'entrée des sortilèges, ballet de la douairière de Billebahaut, dansé à Paris avec le roi,1626

Le mascaron de Bacchus du Pont-Neuf, le réveil d'une Ménade à la traîne du cortège...

La marchande de Fleurs à l'orée de l'Exposition Universelle de 1900, Eugène Atget.

Le portrait mortuaire du Prince des Voleurs: Cartouche, roué vif en place de Grève en 1721.

La colonne à demi-détruite du Désert de Retz, jardin de la fin du XVIIIème s, à Chambourcy.

En 1783, le ballon de Montgolfier survolant le château des Tuileries ...bientôt en proie à sa faillite

Paris: sortilèges

La résurrection des Nautes au faîte des palais

En s'éloignant vers le Nord....(l'Ange de la rue de Turbigo)

``Le fantastique ne rompt pas brutalement avec la vraisemblance, il la dérange un peu, puis la sabote jusqu'au vertige`` André Hardellet, Brassaï.

La laitière de Bagnolet, bringuebale des kilomètres de soifs matinales entre Montreuil et les Lilas, en 1680.

Le serveur captif de l'Exposition Universelle, en 1900.

à une passante ...traversant la place de l'Opéra en 1886 et captive de l'objectif de Nadar.

La voyante de Pigalle et ses prédictions à l'arrêt, au musée de la magie et des automates.

un moulin Rouge comme le Feu dont la lune allume le zodiaque

À la taverne des truands, le décor transcende la fraude (bld de Clichy, fin du XIXème s.)

Vol de Nuit

Les fantômes au premier rang d'une vue autochrome de la Porte St Denis de la collection d'Albert Kahn

L'accès ensorcelé aux défunts hôtels du vieux Belleville

La main kabbalistique aux associations occultes ouvre la manipulation sans fin des images qui nous animent

Par où le monde se voit lui-même

Sous l'enduit perce le souffle de ceux dont qui ont vécu

Le patrimoine volatile de la part pauvre des trottoirs

L'effritement de la façade dans l'Apocalypse de Belleville

Fantôme

``À l'Origine, c'était la Fin``

``le temps passe, le souvenir reste`` ...du Cabaret du Néant, boulevard de Clichy.

La maison close ``aux belles poules`` renaissant au 32 rue Blondel

``Vaine ombre du passé, grand et noble fantôme``

Le visage hilare que tend la Mort désamorce tout reflet

Dans le hors-champ du prêt-à-voir, au plus près de l'invisible

L'hypnose du masque d'Hypnos au front des seuils des portes muettes

Entresort

La béance de Beaubourg avant le Centre Pompidou

Les parisiennes en 1900 dans le hors-champ de l'Exposition Universelle

une Vestale dans le Paris des années 30 de Brassaï

L'énigme du poisson du flanc de St Eustache

La première photographie à avoir capturé un homme: le cireur de chaussures du boulevard du Temple en 1838 depuis la fenêtre de Daguerre

Le portail du XVIIIème abandonné dans l'intrication des avenirs du 45 rue St Blaise

L'entrée du Cabaret de l'Enfer aujourd'hui remplacé par le Monoprix de la place Blanche

Aristide Bruant, Grand Coësre du caf'conc'

Le regard évasif d'Arthur Rimbaud sur une photographie inédite prise place Vendôme en mai 1871 durant la Commune de Paris

À la croisée des rives qui viennent mêler le divin et le profane, l'adroit et le sinistre

Les Barricades mystérieuses se lèvent à l'Est comme le Soleil

``à chacun son masque`` (Ghirlandaio, 1510)

La Vestale de Belleville

Les Nuits de Paris scelées dans le livre de Restif de La Bretonne

Le Coquillard en cavale, bientôt au sommet de Ménilmontant.

Germination (la sirène de l'église St Eustache)

Les cathédrales souterraines des réservoirs de la colline de Belleville

La Cour des Miracles

``le café des Amateurs était le tout-à-l'égoût de la rue Mouffetard`` Ernest Hemingway, les années 1920.

Mauvais présage?

Le fantôme de l'Homme Rouge des Tuileries

``tuer le vif, vivivifier le mort``-énigme.

Hommage au singe du marionnettiste Brioché tué sur le Pont Neuf par Cyrano, au XVIIème s.

La belle Atlante, rebelle attente, rue du Cirque.

Guillaume de Limoges dit ``le gaillard boiteux``, prince des poètes de rue sur le Pont Neuf à la fin du XVIIème s.

Au ``Diable Vauvert`` du défunt Carnaval de Paris

``Il n'y a rien derrière les choses que l'imagination elle-même`` Degas, ``Bed time``, monotype, 1885.

La dorure survivante de l'hôtel de Bourgogne, à l'angle de la rue Mauconseil

``Pour arriver à être tout, veillez à n'être rien `` (St Jean de la Croix, Brassaï.)

La Nuit obscure des théâtres, les couleurs que secrète le souvenir.

``Espérer tout, n'attendre rien`` (la vierge sage du portail de la Basilique Saint-Denis)

Sous la voûte envoûtée de la Place des Vosges

Le ``vieux Paris`` ressuscité par Robida à l'Exposition Universelle en 1900

``l'unique apparition d'un lointain, si proche soit-il``

La fragilité des commencements quand les oracles sont électriques

``des poussées inflammatoires d'images dans nos têtes brusquement réveillées``

Le sortilège d'un imprimeur

L'îlot Châlon, rasé en 1985 au coeur du quartier de la Gare de Lyon

``O Fortuna, Velut Luna`` (Carmina Burana)

L'énigme scellée sur la place de la Concorde

Le mascaron solitaire de l'hôtel d'Estrées de la rue des Gravilliers

L'ampoule fatiguée de la rue Berton: trop d'efforts à éteindre et rallumer les fuites sauvages de Balzac à l'approche de ses créanciers

La pique révolutionnaire de la Dame de piques (un jeu de cartes de la Révolution Française)

``Dans la moiteur du berceau, la voie sèche du tombeau``

Saint-Jacques de la Boucherie paroisse des maîtres équarisseurs de Paris

La fontaine Maubuée, presque oubliée face au Centre Pompidou

Divinité des Seuils

Le réveil aurifique des illusions d'un magicien dans l'aurore du cinéma

``imago``: le masque mortuaire d'un enfant de la Lutèce gallo-romaine, découvert rue Pierre Nicole(IIIème s. ap.J.C)

Nuits égyptiennes de Paris

à l'enseigne du Soleil, tombée d'un cabaret...ressuscité pour un lavoir

Danse Macabre!

``Polichinelle``, héritier des pièces bouffones de l'antiquité romaine, ressurgi à Paris en 1645 sur les planches improvisées de la Comédie italienne

Dans le ciel: des présages

Les Soleil Invaincu du paganisme des fêtes foraines dans la préhistoire du cinéma

le miroitement de Ménilmontant dans la fatigue du vitrier, par Willy Ronis

Ménilmontant au bois dormant, une photographie de Charles Marville , 1870.

``Solve et Coagula``, rue des Cascades.

La fenêtre aveugle de la rue du Retrait.

``Ecce Mater Tua``, l'inscription survivante sous l'image de la Vierge à l'angle de la rue Aubriot.

vers un modèle héliocentrique

Les Vestales de Télégraphe

``Peut-être, loin de Paris, pourrais-je écrire sur Paris`` (Ernest Hemingway)

L'avaleur de sabres dévalise le boulevard-à Paris en 1946

L'antichambre des vertiges, rue du Chevalier-de-la-barre

``avec sa niaise posture, son panier perce ses sabots`` Le Sabotier, figure laborieuse pour délectation bourgeoise, au XVIIème s.

La charrette d'un cantonnier attend sur un pont que la crue arrive, en 1910

Le supplice de l'eau infligé aux hérétiques dans l'attraction populaire du cracheur d'eau, place de la Bastille.

``à la bonne bouteille``, enseigne d'un marchand de vin parisien, fin XVIIIème s.

Menu